La noisette et le noisetier

Corylus avellana

preview hoep 00008 corylus avellana haselnussLes noisettes se trouvent dans l’histoire culturelle de l‘humanité, au moins depuis la fin de la dernière grande glaciation ; au début de l’aire tempérée (7.700-5.700 avant JC) les noisetiers étaient tellement répandus en Europe, que cette période était aussi appelée le « temps des noisetiers ».

Cette plante a toujours été en connotation avec l’alimentation, les coutumes et les croyances populaires, et était considérée jadis comme symbole de fertilité. C’est pourquoi, jadis, dans certaines régions alpines, on était convaincu qu’après une récolte abondante de noisettes, un grand nombre d’enfants illégitimes voyaient le jour….

En fait: les noisettes qui sous nos latitudes murissent de fin septembre à mi-octobre devraient de préférence être récoltées en secouant les buissons, car des noisettes cueillies s’atrophient facilement et se conservent mal.

Osier pourpre

Salix purpurea

preview hoep 00026 salix purpurea blutweideNon seulement l’osier fait partie des plus anciennes plantes utilitaires pour l‘humanité, mais peut aussi trouver de multiples utilisations auprès des enfants. Sa pousse robuste, son pouvoir de développement après avoir été rabattu, et bien sur la flexibilité de ses branches en font un matériau de construction naturel très intéressant.

Le genre des osiers (Salix) comprend environ 450 variétés différentes à travers le monde. Il est parfois difficile de les différencier. Dans nos pays d’Europe centrale, on en trouve déjà 40 variétés qui sont en fait souvent des variétés batardes dues à des croisements naturels. C’est pourquoi, en pratique, on ne différencie que les différentes sortes de pousses. L’osier pourpre (Salix purpurea) qui comme l’osier des vanniers (Salix viminalis) sont utilisés pour la vannerie, font partie des saules «arbres » qui se transforme par une taille régulière en saules « de tête ».

Onagre bisannuelle

Oenothera biennis

preview hoep 00018 oenothera biennis gewoehnliche nachtkerzeL’onagre bisannuelle ou „ Belle de nuit “ pousse souvent aux bords des chemins, sur des talus ensoleillés et sur des terres en jachère. Le nom de cette plante bisannuelle fait référence à sa floraison particulière. La floraison se fait à partir de juin. Les fleurs individuelles s'ouvrent l'après-midi, voire à la tombée de la nuit, et ceci à une vitesse déconcertante, en l’espace de quelques minutes. Dès le lendemain midi, ces fleurs sont déjà fanées, alors que les bourgeons se préparent déjà à éclorent. Elles attirent surtout les papillons de nuit.

La „ Belle de nuit “ peut aussi être considérée comme plante utile. Toutes les parties végétales sont comestibles, et parce que ses racines se colorent en rouge à la cuisson, elle est aussi appelée „ Jambon du jardinier “ dans la langue familière. Une autre utilisation de la plante est la fabrication de certains produits cosmétiques.

Polygale faux-buis

Polygala chamaebuxus

preview hoep 00021 polygala chamaebuxus buchsblaettrige kreuzblumeCette petite plante est caractéristique des pelouses sèches et des lisières de forêt ensoleillées sur des sols sablonneux et pierreux. Lors de sa floraison au printemps et au début de l'été il est difficile de l’ignorer. En effet les fleurs de cette plante persistante sont bicolores, voire tricolores: aux ailettes blanches et à la carène évoluant du jaune pâle au rose-orangé et même au rouge brique.

Comme beaucoup d'autres petites plantes à fleurs, cette plante est propagée par les fourmis. Bien que les insects ne soient certes intéressés qu'aux appendices sucrés des graines (Elaiosomes), ils transportent toujours ces graines vers de nouvelles destinations.

.

La pomme

Malus spp.

preview hoep 00015 malus domestica apfel„ Le pommier est bien connu de tout le monde. Il en existe néanmoins tellement de variétés, qu’il est impossible de toutes les citer et les décrire. “

L’explication dans le livre des herbes aromatiques de Tabernaemontanus (1731) reste valable, même si le nombre de variétés a bien diminué entre temps. Alors qu’en 1880 on comptait dans nos régions des milliers de variétés de pommes avec de grandes différences de goût, on ne trouve aujourd’hui, même dans les grandes pépinières, plus que 30-40 variétés de plantes, avec une tendance à la baisse. Dans les supermarchés, l’offre des pommes qui sont produites et vendues mondialement se réduit à 5 ou 6 variétés. Un des rares endroits, où il est encore possible de découvrir certaines des anciennes  et précieuses variétés de pommes, sont les marchés de campagne. Ceci permet de combattre la disparition totale de ces variétés.

UA-24100054-1