Un syrphe

Temnostoma vespiforme

preview hoet 00059 temnostoma vespiforme wespen moderholzschwebfliegeDe nombreuses espèces différentes d'insecte ont développé un mimétisme de guêpe pour leur protection. La plupart de ces animaux sont tout à fait inoffensifs pour nous humains – il en est pour cette variété de syrphes.

L'animal fait partie de la famille des syrphes. En Allemagne cette famille est aussi connue sous le nom de « Schwebfliegen » (des mouches flottantes) qui est dû à sa facon de voler. Leur vol se compose d’une succession de petits vols saccadés et rectilignes, suivis de périodes de vols stationnaires accompagnés d’un vrombissement d’ailes.

Cette variété de syrphe se trouve surtout dans les bois humides à feuillus. La version allemande de son nom est liée à l’habitat de ses larves. Celles-ci se nourissent de bois pourri et doux (érable, chêne, tilleul et d'autres). Les adultes par contre séjournent volontiers sur les fleurs de différents arbustes à fleurs.

.

Le Sphinx livournien

Hyles livornica

preview hoet 00033 hyles livornica linienschwaermerLe Sphinx livournien est en fait un papillon des tropiques et des sous-tropiques. Néanmoins, étant donné que c’est un papillon migrateur, certains animaux isolés viennent aussi en Europe. On ne peut le confondre avec aucun autre à cause du dessin et de la coloration tout à fait spécifiques de ses ailes et de son corps, ainsi que des extrémités blanches de ses antennes.

Tandis que les chenilles du Sphinx livournien restent à proximité d’une certaine plante qui leurs sert de nourriture, et à laquelle elles se sont habituées, les papillons adultes sont manifestement moins sélectifs et sont attirés par de multiples plantes. Ils sont particulièrement attirés par des plantes à fleurs violettes et bleues comme le pétunia, la verveine, la valériane, la gentiane, la dentelaire du cap (voir photo), desquelles ils sucent le nectare tout en volant.

Ces papillons déposent aussi leurs oeufs sur des plantes très variées: l’oseille, la renouée des oiseaux, les plantains, le Fuchsia, la gueule de loup, le troène, l’asperge, les épilobes, les gaillets, la vigne vierge, la salicaire commune, les euphorbes, et dans les pays du sud, sur la vigne, les genêts, les oliviers, les eucalyptus, l’acacia et beaucoup d’autres encore.

Une tipule

Tipula spp.

preview hoet 00062 tipula schnakeLa plupart d’entre nous assimilent les tipules – des diptères aux longues pattes grêles – à des moustiques. Cependant, ce n'est pas un insecte qui pique, car ses mandibules ne sont pas suffisamment puissantes pour transpercer la peau humaine. Ces insectes se nourrissent plutôt de sève ainsi que d’autres substances liquides auxquelles ils ont accès.

A travers le monde entier, il existe environ 4 000 espèces différentes de tipule, dont environ 140 espèces vivent en Allemagne. Et bien qu'elles fassent partie des plus grandes espèces de moustiques, il est très difficile de déterminer exactement l’espèce.

Il est très facile d’observer le comportement de ces animaux, particulièrement pendant l'accouplement (in copula). Lors de cet accouplement, les deux partenaires imbriquent les extrémités de leurs abdomens. Ils restent dans cette position, même lorsqu’ils sont dérangés, et s’envolent ensemble tout en restant accouplés.

La Tenthrède verte

Rhogogaster viridis

preview hoet 00051 rhogogaster viridis gruene blattwespe fem mit beuteLes tenthrèdes font partie de l’énorme groupe des guêpes à plantes. Actuellement, l’on peut répertorier environ 9.000 différentes espèces. Tandis que la plupart de ces insectes se nourrissent exclusivement ou principalement de différentes plantes, la Tenthrède verte chasse de petits insectes, dont font également parties les larves de nombreuses variétés de scarabés.

En Europe centrale, le genre Rhogogaster se compose de trois espèces qui ne peuvent pas être différenciées facilement l'une de l'autre. La coloration vert fluo des sègments abdominaux est caractéristique de l’espèce représentée. Elle ne possède qu’une seule marque noire qui se prolonge longitudinalement au centre des sègments.

Le Triton ponctué ou Triton commun (masc.)

Lissotriton vulgaris

preview hoet 00064 triturus vulgaris teichmolchLe Triton ponctué, un membre de la famille des Salamandres, est l’urodèle le plus répandu en Allemagne. A cause de ses stries latérales claires et foncées sur la tête, cet urodèle de taille relativement petite est aussi nommé triton raillé. Ceci est plus flagrant chez le mâle que chez la femelle qui est comparativement plus discrète par sa coloration brune. Les mâles, par contre, arborent sur tout le corps de grosses taches rondes et foncées, même sur la face ventrale de coloration orange, alors que chez la femelle ce sont à peine de petits points. Pendant la saison de reproduction, de février à juin, la différence entre les sexes est particulièrement reconnaissable.

Plus d'articles...

UA-24100054-1