Une guêpe fouisseuse

Pemphredon spp.

preview hoet 00029 grabwespe erbeutet spinneC'était la fin de l'araignée : A peine avait-elle commencé à se déplacer, quoique lentement, qu’elle fût happée par la guêpe qui la retourna et la mordit pour l’anesthésier. Ce n’était probablement pas la première piqûre, car cette araignée qui vivait dans la cime des arbres a dû être attaquée précédemment et paralysée par l’insecte.

La guêpe fouisseuse continuait à mordre pour ne pas perdre sa proie. Comme « charge de vol » celle-ci était certes beaucoup trop lourde, mais par un heureux hasard, le nid de la guêpe se trouvait à seulement deux ou trois mètres de là, sous une racine. C’est dans cette direction que la guêpe tirait l'araignée complètement paralysée.

UA-24100054-1